Journée de la femme

Foto 1 Dia mujer

À l’occasion de la journée internationale de la femme, nous avons été conviés à une conférence à l’institut Cervantes pour être introduits à la deuxième édition du “Forum hispano-marocain pour habiliter la femme”. Il y avait beaucoup de personnalités féminines originaires de plusieurs pays qui étaient venues pour nous parler de leurs projets et de leurs visions de l’avenir.

Aïcha Ech-Chenna, présidente de l’association “Solidarité Féminine”, s’occupe des jeunes mères célibataires mises à la rue par leur entourage. Infirmière de profession, cette dame a passé plus de quarante ans de sa vie à ce jour à soutenir moralement et financièrement des centaines de femmes pour qu’elles puissent élever leurs enfants, rejetés par la société parce qu’ils ont étés conçus hors mariage. Elle raconte plusieurs de leurs histoires dans son livre “Miseria” et nous invite tous à nous engager et à contribuer à l’évolution de son projet.

Fawzia Talout Meknassi est, en plus d’être journaliste, la directrice générale de PRESMA COM. Elle est connue pour avoir créé “Farah Magazine”, première revue destinée à la femme marocaine,  et pour avoir été sélectionnée parmi les 100 femmes qui font avancer le monde par la revue “Marie Claire”. Son poste, en tant que membre du conseil d’administration d’Africa Leadership Forum, l’aide à mener à bout plusieurs de ses projets, notamment le “1000 peace women” qui l’a amené à être nominée Prix Nobel de la Paix 2005. Elle a également écrit “Dar Maalma: l’artisanat au féminin”, qui relate la vie des artisanes responsables de la transmission de notre patrimoine.

Marta Villa est quant à elle la directrice générale de la fondation “Femmes pour l’Afrique”. Elle espère faire participer la femme africaine dans le développement de son continent en lui donnant le rôle et l’importance qui lui revient de droit, et en la faisant participer dans la vingtaine de projets qu’elle a mis en place dans plus de quinze pays d’Afrique. La fondation a élit la ville de Nador pour établir son premier siège en Afrique.

Foto 2 Dia mujer

Laila Ouachi dirige actuellement l’agence “OL Consulting” (spécialisée dans l’accompagnement et le conseil des organisations publiques et privées en matière de lobbying institutionnel et de communication d’influence), mais elle canalise toute son énergie à lutter contre l’exclusion sociale à travers des projets tels que “Sahraouiya”. “Sahraouiya” est un raid féminin qui se déroule à Dakhla auquel peuvent participer toutes sortes de femmes, quels que soient leurs origines, leur situation sociale ou leurs capacités sportives. C’est surtout un moyen de solidariser et réunir la gente féminine.

Layla Chaouni lutte pour mettre en avant la situation réelle de la femme au Maroc à partir de son poste de directrice des éditions “Le Fennec”. Elle essaie de briser ce tabou en éditant des œuvres comme “Collection Femmes Maghreb” et “Visibilité des Femmes” pour nous faire réfléchir sur ce qui se passe vraiment et sur la misogynie présente dans notre pays. Cette femme a compris que le seul moyen de gagner ce combat et d’instruire les générations futures pour que ça s’arrête, et elle compte bien réussir!

Elles sont de différentes origines. Elles ont des projets différents et des façons de faire différentes, mais elles se battent toutes pour la même cause. Elles savent qu’elles n’y arriveront pas toutes seules, et c’est pour ça qu’elle comptent sur nous, enfants du futur, pour continuer cette lutte acharnée et redonner à la femme ce qui lui revient de droit.

Realisé par El Yazid MOUTIA, 1ºBAC B